Face au chevalet de Paul, je ne peux m'empêcher d'imaginer sa première leçon de peinture avec Gauguin, au cœur du Bois d'Amour le long de l'Aven. Sa voix résonne dans mon esprit : « Comment voyez-vous cet arbre ? Il est vert. Mettez du vert, le plus beau vert de votre palette. Et cette ombre ; plutôt bleue ? Ne craignez pas de la peindre aussi bleue que possible ». Ceci incita Paul à user des couleurs vives, à exagérer ses visions décoratives et symboliques.

En vacances à Huelgoat, il séjourna dans l'un de ces grands hôtels qui organisaient des bals pour distraire le beau monde. Dans ce cadre bucolique et ces collines mystérieuses, il abandonna les aplats de couleurs pour les nuancer de noir et de blanc. Ses peintures devinrent plus ternes.

En fermant les yeux sous le pommier en fleur de notre verger, je l'imagine peindre ses rêves en observant la campagne ondulante, cloisonnée de talus où serpente le canal silencieux du pays Dardoup. Depuis sa mort, je consacre mon temps et mon énergie à le faire vivre à travers son art. Cet homme qui fut mon mari, mon maître.

Marguerite Sérusier, juin 1928.

 

En 2014, les Brug ar Menez mettaient en scène l'histoire de Mari, 10 ans, qui questionnait sa grand-mère sur ses origines à travers d'anciennes photos de famille. Les danseurs et musiciens de Spézet vous invitent cette fois à découvrir l'avenir de cette petite Mari qui grâce au monde de la danse va se forger sa propre identité. Mari va s'imaginer, dans une dizaine d'années, danseuses accomplie au sein du cercle celtique de Spézet. Son imaginaire nous entraînera à la découverte des rythmes dansés, de son évolution personnelle au sein du groupe tout en s'évadant vers d'autres cultures.

 

 Kentan-A la recherche de ses origines.

 
   

« Sans hier ni demain, aujourd'hui ne vaut rien ». Cette phrase très célèbre de Pierre-Jakez Hélias, est celle de toute personne qui, un jour, s’est posée la question de savoir qui elle était.

Mari, jeune danseuse du cercle Brug Ar Menez interroge sa grand-mère sur sa famille, ses origines. A travers d’anciennes photos, Mari découvre ses ancêtres, trois générations d’hommes et de femmes

Lire la suite : Kentan 2014
 

 

Depuis plusieurs siècles, ce manoir situé sur les hauteurs de Spézet, reste l’objet d’angoisses et de nombreuses peurs. Dès les années 1900, une femme va pourtant changer la légende.

Vefa de Saint-Pierre, forte personnalité, passionnée et exaltée par la Bretagne, va transformer ce lieu en place forte de la défense du breton, et permettre à de nombreux européens d’apprendre notre langue.

Lire la suite : Menez Kamm - 2013
 

 

De nombreux centre-Bretons sont partis aux Etats-Unis au début du XXè siècle, mais qu'en est-il de ceux qui sont rentrés ? Pourquoi ? Qu'ont-ils vraiment vécu outre-Atlantique ? Le cercle de Spézet va aujourd'hui vous raconter le retour au pays, mais aussi vous donner un aperçu de ce que pouvait être la vie d'un Breton expatrié dans les années 30.

 

Lire la suite : Distro d'Ar Vro - 2012
 

 

 

Mélange des gens, mélange des danses, désaccords, des accords, les émotions se confondent.

Les défis s'enchainent, les notes s'entremêlent...

Laissons tous ces électrons nous entrainer dans cette danse, dans cette DiskorDañs !

 

Lire la suite : Diskordans - 2011
 

 

Cinq femmes, cinq caractères. Des clichés peut-être, des réalités sûrement. Le statut des femmes a évolué avec le monde. Chacune a trouvé une voie, sa voie.
Soumise ... Objet ... Mère ... Autoritaire ... Fatale ...


Cinq portraits de femmes, cinq visages d'une femme.

 

Lire la suite : 5 femmes - 2010
 

 

"New York" a été réalisé pour le 60 ans du cercle.

Hommage à ces Centre-bretons qui ont tenté le rêve américain....

 

Lire la suite : New York - 2007